Isfahan

Place Naqsh-i Jahan à cheval
  1. Place Naqsh-i Jahan à cheval

    Place Naqsh-i Jahan à cheval
    Au centre de la ville d'Ispahan c'est une des plus grandes places du monde. C'est un site historique important
    classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO. La découvrir à cheval ne se refuse pas.
  2. Fontaines de la Place Naqsh-i Jahan

    Fontaines de la Place Naqsh-i Jahan
    Naqsh-i Jahan à découvrir sous le Ciel et les fontaines
  3. Mosquée du Chah

    Mosquée du Chah
    La mosquée du Chah est bâtie sur le plan type iranien, à quatre iwans autour d'une cour,
    dont le principal mène à une salle sous coupole servant de salle de prière.
  4. Dome du Masjed-e Jameh Abbasi

    Dome du Masjed-e Jameh Abbasi
    Admirez le dôme de la Mosquée du Chah construite pour le souverain safavide Chah Abbas Ier entre 1612 et 1630.
  5. Arcade de la Mosquée du Chah

    Arcade de la Mosquée du Chah
    L'intérieur a été réalisé en céramique, selon différentes techniques. Les mosaïques sont très fines
    sur le dôme ou les façades d'iwans. La couleur dominante est bien entendu le bleu.
  6. Intérieur de la Mosquée du Chah

    Intérieur de la Mosquée du Chah
    Toute de bleu et jaune. Prenez en plein les yeux !

Située au cœur de l’Iran, à environ 340 km au sud de la capitale Téhéran, Isfahan est l’une des plus belles villes du pays. Entre le XVIe et le XVIIIe siècle, elle était la capitale de l’Empire perse, sous la dynastie des Safavides. 

Isfahan est réputée pour sa place de l’Imām, appelée également « place Naghsh-e Jahan », « place du Chah »  ou « place de l’Imam Khomeini ». Celle-ci est classée parmi les plus importantes places du monde. Elle s’étend sur 500 m de long pour 160 m de large. Elle est encadrée par quatre magnifiques bâtiments : le palais d’Ali Qapu, la Mosquée du Cheikh Lotfollah, la mosquée de l’imam ou mosquée du Chah et le Bazar.

La Grande Mosquée du vendredi, datant de l’époque seldjoukide, brille de beauté au nord du bazar. Elle comporte plus de 470 voûtes. Richement ornée, sa partie sud est dotée de deux minarets aux couleurs bleues turquoise. Au nord-ouest du prestigieux palais d’Ali Qapu, le palais de Chehel Sotoun permettra aux visiteurs de revivre une histoire passionnante de l’époque Safavide.  

Une ville réputée pour son artisanat

Ispahan constituera une destination de prédilection pour découvrir l’artisanat traditionnel iranien depuis l’époque Safavide. Elle propose divers produits locaux, en l’occurrence des tapis, des textiles, de la faïence, des céramiques, des gravures, des objets en bois et en métal.

La ville accueillait des ateliers de tapis royaux. Suite à la période agitée entre l’attaque afghane et la fin de la période qajare, la tapisserie d’Isfahan a été relancée et reste jusqu’à aujourd’hui l’un des premiers produits exportés.    

Les artisans locaux en fabriquent différentes sortes : des tapis à motifs fleuris décorés d’un médaillon central, des tapis avec des écoinçons reprenant les motifs du médaillon central,  des tapis ornés de scènes animales sur un fond fleuri, des tapis agrémentés de décors typiques du « vase de fleurs » etc.

Un tapis orné de « vase de fleurs » est noué de manière ingénieuse. À l’une de ses extrémités, les artisans ont mis le dessin d’un magnifique vase, dont jaillissent de longues branches de fleurs agrémentant le reste du champ. Sa bordure est constituée d’une bande centrale cernée par deux petites bandes décorées par des festons et des rosaces, elles-mêmes entourées de deux bandes encore plus étroites.     

Les tapis d’Isfahan noués à la main de qualité supérieure sont reconnus par les « kheft », percevables sur leur envers, à proximité des franges. Ces khefts sont confectionnés à partir des fils de chaîne de couleurs variées et espacés régulièrement. Ils sont aux nombres de 7 à 16. Les tapis comportant dekheft en nombre plus élevé sont les plus fins et les plus résistants.         

Mosquée du Cheikh Lotf Allah
  1. Mosquée du Cheikh Lotf Allah

    Mosquée du Cheikh Lotf Allah
    La mosquée du Cheikh Lotfallah a été construit au XVIème siècle sous le règne des Safavides.
    Elle est la première mosquée construite par les Safavides avant la mosquée du Chah.
  2. La mosquée sur la place Naghsh-i Jahan

    La mosquée sur la place Naghsh-i Jahan
    Elle fut édifiée en seize ans selon les sources, et deux dates sont inscrites dans le décor :
    1616 sur le dôme et 1618 dans le mihrab.
  3. Pont Allahverdi Khan

    Pont Allahverdi Khan
    Il y a aussi des ponts à Isfahan (11 au total) dont le magnifique pont Allahverdi Khan construit sous la dynastie
    des Séfévides. Appelé aussi Si-o-se Pol (persan : سی وسه پل, pont « aux trente-trois arches ») est un pont en arc
    à double niveau. Ici au petit matin un bon café sous le bon est à recommander !
  4. Hammam-e Ali Gholi Agha

     Hammam-e Ali Gholi Agha
    Des ponts et aussi de magnifiques hammams dont le Hammam-e Ali Gholi Agha :
  5. Bain du Hammam-e Ali Gholi Agha

    Bain du Hammam-e Ali Gholi Agha
    Des bains d'une autre époque où l'eau ne coule plus à flot.
  6. Robinet historique Hammam-e Ali Gholi Agha

    Robinet historique Hammam-e Ali Gholi Agha
    Un style unique pour ce robinet du Hammam-e Ali Gholi Agha !