La cuisine iranienne

  1. Viandes accompagnées de riz au safran

    Viandes accompagnées de riz au safran
    En général, la gastronomie iranienne se base sur le riz, accompagné de viande, de poulet, de poisson ou d’agneau.
  2. Fameuses pistaches d'Iran

    Fameuses pistaches d'Iran
    L'Iran est un des premiers exportateurs de pistache au Monde. La pistache d'Iran est à grosse coque
    allongée. Elle est croquante et très goûteuse. A déguster sans modération nature ou autre !
  3. Pistilles de Safran

    Pistilles de Safran
    Rares, précieux, inestimables… sont autant de qualificatifs appropriés pour le safran d’Iran,
    une épice en poudre de couleur rouge, également appelé « l’or rouge ».
  4. Polow albaloo

    Polow albaloo
    Toujours à base de riz, le polow est un assortiment de viandes, de légumes et de fines herbes.

Les plats traditionnels iraniens

La cuisine iranienne est aussi variée que le nombre de ses provinces. Chacune de ses régions possède ses propres plats traditionnels. En général, la gastronomie iranienne se base sur le riz, accompagné de viande, de poulet, de poisson ou d’agneau. Pour relever le goût de chaque plat, les Iraniens utilisent beaucoup de condiments, comme l’ail, l’oignon, les légumes, des fines herbes et de la noix. Des plats spécifiques nécessitent l’utilisation d’épices, tels que des limes séchées, de la cannelle, du safran et du persil. 

Parmi les plats traditionnels iraniens, le chelow kabab figure parmi les plus appréciés. C’est un ragoût accompagné de riz blanc basmati ou persan. Toujours à base de riz, le polow est un assortiment de viandes, de légumes et de fines herbes. L’aash ou soupe épaissie est fortement rassasiante, tandis que la saveur du kookoo, une tarte-omelette préparée à base de légumes ou de viandes, ne laisse personne indifférent. Ces plats peuvent être accompagnés de salades, de boissons et de pâtisseries propres à chaque région.

Les accompagnements

Les Iraniens ont pris l’habitude de se servir d’accompagnements, en supplément de la nourriture de base. Au déjeuner, ces mets sont appelés nahar, et shahm pendant le dîner. En général, ces accompagnements sont constitués de fines herbes fraîches, nommées sabzi, telles que du basilic, de la coriandre, du persil et de l’estragon.

Des pains ou noon, comme le sangak, le barban et le lavash, sont également servis en accompagnements, aux côtés des fromages, des concombres, des tomates tranchées, des oignons, du jus de citron et du yaourt.

Certaines régions incluent automatiquement des conserves avec du vinaigre perse, dans leurs habitudes alimentaires. Parmi les mélanges les plus populaires, le torshi trouve des adeptes partout dans le pays. C’est un assortiment de légumes frais présenté en morceaux très fins, mis en conditions dans du vinaigre.

Le thé est largement consommé en Iran. Les habitants le prennent durant de la journée, du petit déjeuner au dîner, avec des prises entre les repas. Toutefois, le doogh demeure la boisson traditionnelle des Iraniens.