Teheran

Palais du Golestan
  1. Teheran panoramique

    Teheran panoramique
    Téhéran, capitale de l'Iran, compte désormais déjà plus de 13 millions d'habitants.
  2. Borj-e Azadi ou Tour de la Liberté

    Borj-e Azadi ou Tour de la Liberté
    La tour Āzādi (Borj-e Āzādi) est un des symboles de la ville de Téhéran. Elle mesure 45 m de haut
    et est entièrement recouverte de quelque 25 000 plaques de marbre blanc d'Ispahan.
  3. Mausolée de l'ayatollah Khomeini

    Mausolée de l'ayatollah Khomeini
    Le mausolée de l'ayatollah Khomeini est un complexe funéraire situé à proximité du cimetière de Behesht-e Zahra
  4. Palais du Golestan

    Palais du Golestan
    Le palais du Golestan est l'ancien palais royal Qajar situé dans la citadelle royale de Arg-e Soltanati à Téhéran.
  5. Palais de Golestan

    Palais de Golestan
    Des restaurations ont eu lieu de 2002 jusqu'à 2004, date à laquelle le Palais a été reouvert au public.
  6. Cour du Palais du Golestan

    Cour du Palais du Golestan
    Le Palais du Golestan est ouvert au public, sous la responsabilité de l'Organisation de l'Héritage Culturel d'Iran.

La capitale en bref

Capitale de l’Iran, Téhéran bénéficie d’une situation privilégiée au pied des monts Alborz, dans la province de Téhéran, située au nord du pays. Après le changement de dynastie en 1786 et sa proclamation de capitale, une importante croissance démographique a été constatée chaque année : 8 429 807 habitants en ville et 13 413 348 habitants dans toute l’agglomération en 2010.

La ville est desservie par un vaste réseau autoroutier et un métro composé de 4 lignes depuis 2008. À l’intérieur et autour de la ville, un patchwork de lieux intéressants, de restaurants et d’hôtels accueille chaleureusement les voyageurs. Plus de 800 parcs sont ouverts pour le bonheur des amoureux de nature.

Côté climat, Téhéran est soumise à une météo plus froide que toutes autres villes du Moyen-Orient, du fait de son altitude, soit environ 1 650 m au dessus du niveau de la mer. Les températures oscillent autour de 32 °C en été.    

Les sites à ne pas rater lors d’une visite à Téhéran

 La Tour Azadi sera un classique, lors d’un voyage à Téhéran. Réputée pour sa forme en arche, elle est le symbole de la capitale iranienne. Son point le plus haut, situé à 45m, offre une vue spectaculaire sur la métropole. 

Dans le centre-ville ou le quartier historique, le bazar relate une partie importante de l’histoire de la ville. Il est parsemé d’un labyrinthe de ruelles et de rues, où il sera bon de flâner. Il accueille de nombreux étals colorés, de boutiques traditionnelles et d’ateliers artisanaux.

À proximité, la mosquée de l’Imam Khomeyni se visitera pour son animation particulière et l’authenticité de son architecture. Dans le secteur de Shemiran, un parc de plus de 100ha regroupe 18 palais et résidences somptueuses, constituant autrefois la résidence royale des Pahlavis.  

Dans le quartier administratif, la mosquée Shahid Motahari, construite au XIXe siècle, est un exemple unique de l’architecture qajar. Avec des motifs floraux et des personnages, les faïences extérieures sont splendides. Bâti par Riza Chah, le Palais blanc est reconnu pour ses meubles français et ses tapis exceptionnels.    

Teheran
Notez ce voyage